L’impression d’acier – Part 2

Salutations,

Après un long moment, l’activité est réduite. Ceci dis l’aventure du PSD imprimé grandeur nature par sublimation sur tissu s’est terminée.

L’assemblage a été difficile, le découpage de ce tissu encore plus. L’ensemble est portable mais perfectible. C’est un résultat satisfaisant pour une première réalisation. Les conclusions sont relativement faciles : il faut une image avec une colorisation plus foncée que celle visible à l’écran pour avoir une impression avec plus de profondeur, il est impératif de vérifier ses calculs de conversion pixels/cm pour avoir des pièces à la bonne taille.

Il est important de préciser ce qui n’est pas perceptible sur un écran : le tissu est magnifique, la qualité et le procédé d’impression exceptionnel!

L’usage de ce procéder est relativement proche de ce que l’on fait avec un logiciel 3D lors du plaquage de texture. On pourrait très bien décliner l’usage de ce produit pour associer une forme complexe à une texture permettant plus de souplesse qu’une peinture directe. Le seul inconvénient reste le prix. Compter environ 100Euros pour 2m².

Après cette première expérience j’ai maintenant identifié les erreurs et je pourrais concevoir le prochain plus facilement.

Namow

Avant :

ManOfSteel_Lycra

Après l’assemblage :

mostryone